Nager entre deux chaises

~ ~ ~ Qui parle sème, qui écoute récolte

De la radio pirate à la radio numérique

1969 : Création de la première radio libre, Radio Campus Lille.

1977 : Radio verte émet pendant deux jours. Animée par Brice Lalonde et Antoine Lefébure, elle émet depuis l’appartement de l’écrivain Jean-Edern Hallier. Cette expérimentation aura un vif retentissement et lancera de nombreuses radios pirates en France. L’Association pour la libération des ondes nait de l’alliance de Radio verte, Radio ici et maintenant ! et Radio ivre. Beaucoup des membres de ces radios illégales sont arrêtées.

1981 : Le 9 novembre, la radio pirate devient radio libre grâce à François Mitterand. Avec son ministre Georges Fillioud, il instaure le statut des radios locales privées (RLP). Mille-cinq-cents radios plus ou moins éphémères naissent les mois suivant.

1984 : La publicité est autorisée. Beaucoup de radios associatives prennent le chemin des radios commerciales.

1986 : Carbone 14 est rachetée par la jeune Europe 2.

1989 : Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) fait suite à la Commission nationale de la communication et des libertés. Il entame un grand ménage des ondes FM en région. Avec l’arrivée du satellite, de grands réseaux nationaux se développent.

1994 : La loi Carignon donne le droit à un groupe de couvrir plus de cent cinq millions d’auditeurs potentiels avec ses différentes radios. Une course aux fréquences s’ouvre et est gagnée par trois groupes privées : NRJ group (NRJ, Chérie FM, Nostalgie, Rires et Chansons), Lagardère active (Europe 1, Europe 2, RFM) et RTL group (RTL, RTL 2, Fun Radio). Derrière ces grands groupes et les radios publiques, les radios associatives restent présentes et tablent toujours sur leur vocation de proximité.

2008 : Internet s’installe dans le quotidien des Français et réduit l’influence des autres médias dont la radio. La Radio numérique terrestre (RNT) est annoncée.

VOIR AUSSI
Le dossier : Radios associatives : la voix est libre ?
L’interview de Jacques Soncin, président de Fréquence Paris Pluriel
Le reportage : Quand les pirates deviennent primitifs

Enquête pour l’Ecole Publique de Journalisme de Tours

BONUS
Reportage sonore : A la recherche des Primitifs.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Pour suivre ce blog, entrez votre adresse courriel.

Rejoignez 16 autres abonnés

Archives

%d blogueurs aiment cette page :