Nager entre deux chaises

~ ~ ~ Qui parle sème, qui écoute récolte

Entre deux chaises : Michka Assayas, invité du mois.

Pour Michka Assayas, la musique est presque un sacerdoce. Enfermé dans le cloître de l’Encyclopédie du rock, Michka a écrit. Pour les Inrockuptibles, Rock & Folk, VSD. Pour lui. Pour les autres. Au début des années 80, souvent seul, Michka a dû affronter l’incompréhension de ses goûts. Le punk, la new wave. En chœur avec les artistes qui le passionnent, Michka clame que « non, l’avenir ne sera pas meilleur que le passé« . Déjà, la crise de ces années allait leur donner raison. Et le critique rock allait lui aussi avoir raison. Joy Division, New Order, XTC, Dexys Midnight Runners, The Smiths, U2 allaient devenir des classiques – ou presque.

MichkaAssayas-InaLonelyPlace

In A Lonely Place reprend les écrits rock de Michka Assayas. Chez le très bon éditeur Le Mot et le Reste, ses chroniques sont enfin mises en valeur. Elle prennent une saveur particulière. Elles ont un goût. Elles ont du goût. Pour ceux – comme moi – qui n’avaient rien lu de cette « époque », qui ne connait que vaguement sa musique, sa politique, In A Lonely Place est un témoignage précieux. Celui d’un gars mal dans sa peau, mauvais dragueur qui veut montrer qu’il a raison au moins sur une chose : la musique qu’il écoute vaut le coup d’être écoutée.

C’est aussi un voyage que de lire In A Lonely Place. Dans le temps certes, mais aussi à la découverte des âmes perdues, des oubliés, des ringards, des ridicules. Syd Barrett, Brian Wilson, Roy Orbison, Rory Gallagher, Abba. Et puis, en dehors de la musique, il y a la littérature : Céline et Châteaubriant.

Michka Assayas va au-devant de ceux que la critique a laissés sur le bord de la route, ceux que la critique a enfermé seuls dans une pièce.

Nous avons rencontré Michka Assayas. Retrouvez ici l’entretien pour Entre deux chaises en quatre parties.

Première partie : Dans les années 80, « pleins de gens gémissaient, mais la musique a été la matrice de la musique des années 90. »

Deuxième partie : « Le rock n’est pas une musique d’équipe. »

Troisième partie : « En parlant de Céline, j’ai été victime du début du politiquement correct. »

Quatrième partie : « Mon rapport à la musique, aujourd’hui, est d’en fabriquer. »

Publicités

2 commentaires sur “Entre deux chaises : Michka Assayas, invité du mois.

  1. Jacques Lazier
    juillet 17, 2013

    Il y a des fautes de français !

    Michka Assayas va au-devant de ceux que la critique a laisséS sur le bord de la route, ceux que la critique a enferméS seuls dans une pièce.

    la musique qu’il écoute vaut le coup d’être écoutée. (pas écouter)

    • Xavier Ridon
      juillet 17, 2013

      Merci pour votre vigilance. Veuillez nous excuser pour ces fautes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le avril 18, 2013 par dans Des sons, Musique, Radio, et est taguée , , , , .

Pour suivre ce blog, entrez votre adresse courriel.

Rejoignez 14 autres abonnés

Archives

%d blogueurs aiment cette page :